jump to content
In the Network: Media Co-op Dominion   Locals: HalifaxTorontoVancouverMontreal

Chávez, le diable et l'ONU

strict warning: Declaration of views_handler_filter_date::exposed_validate() should be compatible with views_handler::exposed_validate(&$form, &$form_state) in /var/alternc/html/f/ftm/drupal-6.9/sites/all/modules/views/handlers/views_handler_filter_date.inc on line 157.
Section: Français

November 20, 2006

Chávez, le diable et l'ONU

Le président vénézuelien Hugo Chávez plaide pour une réforme de l'ONU.

by Anna Carastathis

Hugo_web.jpg
Hugo Chávez photographe: UN
[English Article]

Lors de son allocution à la 61e session de l'Assemblée générale des Nations Unies, le 20 septembre dernier, Hugo Chávez, désormais membre de « l'axe du Mal », a appelé le président américain George W. Bush « le diable ». Dans le même discours, le président vénézuelien a plaidé pour une profonde réforme de l'ONU, affirmant que son assemblée générale avait dégénéré en « un simple organe de délibération » sans grand pouvoir.

La plupart des médias ont bien sûr concentré leurs réflexions sur la rhétorique incendiaire de H. Chávez et n'ont fait peu de cas de sa proposition de « refondation » des Nations Unies. Il décrit cette réforme en cinq points : donner un véritable accès au Conseil de sécurité aux pays de l'hémisphère Sud – les pays en voie de développement en particulier; créer des méthodes efficaces pour résoudre les conflits et améliorer la transparence des décisions; retirer immédiatement le droit de veto aux cinq membres permanents du Conseil de sécurité – droit que les Etats-Unis ont exercé le plus fréquemment depuis 1972 et qui a permis le récent bombardement du Liban; augmenter les pouvoirs du Secrétaire général de l'ONU; déménager l'ONU dans une ville de l'hémisphère Sud.

La proposition de H. Chávez fait écho à son appel à un « nouvel ordre mondial » de l'an passé.

Le Venezuela convoite présentement un siège non permanent au conseil de sécurité pour lequel il lui faudra obtenir les deux tiers des votes des 192 membres de l'Assemblée générale. Les Etats-Unis et le Canada supportent quant à eux le Guatemala, son rival sud-américain. Selon Cyril Mychalejko de l'organisation Upside Down World, les Etats-Unis s'opposent à la candidature du Venezuela en raison du militantisme de H. Chávez pour une réforme radicale de l'ONU.

NB : L'intégral du discours de H. Chávez est disponible en anglais sur le site de l'organisation Counterpunch.

Traduction de Alexandre Leclerc

Own your media. Support the Dominion. Join the Media Co-op today.

Advertisement

Want to receive an email notice when a new issue is online? Click here

The Dominion is a monthly paper published by an incipient network of independent journalists in Canada. It aims to provide accurate, critical coverage that is accountable to its readers and the subjects it tackles. Taking its name from Canada's official status as both a colony and a colonial force, the Dominion examines politics, culture and daily life with a view to understanding the exercise of power.

»Where to buy the Dominion

User login